Aller au contenu
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble

    • DHB

      ESSAI- SCALA RIDER G9X Powerset

      Par DHB, dans Tests

      Salut à tous.
       
      Ca fait déjà quelque jours que je l'ai reçu, mais assez peu de temps que je l'utilise (ceux qui me connaissent, savent que ces temps-ci je roule assez peu).
      Qu'est ce que j'ai reçu? L'intercom de folie: le Scala Rider G9x.
      C'est mon premier intercom. L'essai sera donc assez subjectif.
       
      Ma chérie m'a demandé ce qui me ferait plaisir pour mon anniversaire.
      Je lui ai dis que c'est dommage, à chaque fois qu'on roule on peut pas se parler. On a donc fait une petite recherche sur internet. Il y avait des soldes sur ce produit sur Motoblouz...mais bon, plus de 350euros quand même. C'est loin d'être donné!
       A ce prix là, c'est un coffret pour équiper deux casques (c'est quand même moins cher que si je devais en prendre deux séparément)!
       
      J'ai donc reçu ca:
      Je suis très satisfait de la qualité du produit. Déjà quand on le reçoit dans sa boite de protection on sent la qualité de production.
       

       
      Le kit est ultra complet, s'adapte a tout type de casque (intégral, jet, modulable..) grâce a pleins de pièces interchangeable.
      Si tu as un modulable/jet, tu as un micro spécifique. Si tu as un intégral, un micro filaire est aussi fourni. De même pour la fixation de l'intercom sur le casque.
       


       
      Il est conseillé de charger l'appareil à fond avant sa première utilisation. Autonomie en veille 10h selon le constructeur.
       
      Il

       
      L'installation est assez facile, même si elle demande d'être concentré. Tout est dans le manuel, tout est parfaitement emballé et reconnaissable au premier coup d'œil. Même la petite clef nécessaire à la fixation de l'intercom sur le casque est fournie dans le kit!
       

       
      Si vous voyez qu'il n'y aura pas la place pour clipser l'intercom, des autocollant (3m) sont fournis. C'est la solution que j'ai choisi pour équiper mon roof.
       

       
      Le micro, comme les écouteurs le fixent a l'intérieur du casque par des autocollants (un coter collant pour le casque, un coter scratch pour le micro/ecouteur)
       
       
       
      Le Scala Rider G9x est un intercom assez complet. Il se connecte avec son smartphone en Bluetooth. Il fait kit main libre (on peut appeler et recevoir des appels). Il permet de communiquer avec son passager, ou un autre motard jusqu'à 1.6km (pas encore testé) et on peut même se mettre en conférence jusqu'à 8motards! Je trouvais ca déjà top de pouvoir parler avec ma compagne sur sa moto, alors imaginez vous parler avec tout le monde lors d'une sortie!
      Le G9x fait aussi radio, mp3, GPS...le tout grâce à son smartphone!
       
      Pour l'instant je n'ai pas vraiment pu le tester. Je l'ai juste utiliser pour aller au boulot un jour ou j'étais en formation-musique, radio...
      Parce que bien que la prise en main soit facile, une fois les gants mis ca demande un petit temps d'adaptation. Heureusement qu'il y a une commande vocale (tu clique sur un bouton, tu dis radio...il met la radio.)
       
      Les problèmes que j'ai rencontrés sont vraiment inhérents à mon équipement/casque/moto.
       
      Tout d'abord, l'intercom dépasse du casque vers le bas. Ce n'est pas vraiment gênant, mais si je met un sac à dos, l'intercom vient frotter les bretelles. C'est très gênant lors des contrôles (retro, derrière...comme au permis quoi!) et dans les virages serrés.
      Je pense que ca ne serait pas gênant dans une autre configuration. Je m'explique.
      Avec le Roof, j'ai du coller l'intercom un peu plus loin derrière pour ne pas gêner le mécanisme de fermeture du casque. L'intercom, à cause de ce placement, pointe vers le bas(et dépasse encore plus). De plus, avec ma moto (Speed triple 2011), la position très penchée (presque comme sur une sportive) fait que le casque se retrouve plus proche de mes épaules en position de conduite.
      Alors avec le sac a dos en plus, bah ca touche.
      J'ai testé sur une autre moto (trail), aucun problème.
       
      Mis à part ca, je manque encore de recul. Je vous donnerais mes impressions au fil de l'utilisation.
       
      Si vous en avez un, que vous en voulez un, si vous avez des question, n'hésitez pas à poster sur ce sujet.
       
       

    • DHB

      ESSAI-KTM 1190 ADVENTURE R

      Par DHB, dans Tests

      Salut à tous,
       
      Ce matin, j'ai voulu essayer une "concurrente" de l'Africa Twin (pas directe concurrente, car prix et équipement pas du tout équivalent à mon avis).
       
      Je me suis donc rendu en concession pour essayer une KTM 1190 Adventure R
       
      Comme d'habitude je suis bien accueilli, je fais comme chez moi, jme prends un verre d'eau (on va dire que je commence a bien les connaître là bas)...OKLM
       
      Je tiens d'abord à préciser quelque chose: la Adventure (standard?) à une roue avant de 19pouces, une arrière de 17, des suspensions réglables électroniquement, est disponible en orange et en grise. La Adventure R à une roue avant de 21pouces, une arrière de 18, des suspensions WP réglables manuellement, disponible en coloris unique (tricolore: blanc/noir/orange), une selle d'un seul tenant, elle a aussi un pare-brise spécifique (plus court) et des crash-bars orange d'origine. Et certainement d'autres différences que je n'ai pas remarqué.
       
      Je suis donc allé essayé la Adventure R car avec ses grandes roues, ca me semblait une bonne transition avec l'essai du matin (Africa Twin, un autre sujet).
       

       
      Arrivé à la concession, je tombe sur elle. Elle est juste à coter de l'entrée. C'est un modèle d'occasion, mais pour le coup je m'en fiche. Elle donne envie cette bécane (en tout cas elle ME donne envie). Même si je préfère l'esthétique de l'Africa, la Katoche à un truc qui m'attire...un je ne sais quoi qui m'hypnotise.
      Au niveau esthétique, la KTM est réussie mais, deux ou trois trucs me déplaisent. Le pot est énoooooorme! Et en fait c'est à peu près tout ce qui me dérange.
      Son coloris Orange/Blanc/Noir est vraiment très fun et la rends, à mon gout plus "sportive" que ses sœurs (Adventure standard).
      Les grandes roues peuvent gêner certaines personnes, mais pour moi c'est vraiment ce qui fait l'attrait de cette moto. C'est un trail, un vrai....de 150ch mais un trail quand même!
       

       
      Je tombe sur un mec en 990 Adventure on se tape la discute, me dit que sa bécane c'est son rêve mais qu'il adore le moteur de la 1190. Il me conseille de commencer par les modes Rain puis Street et enfin Sport. Car oui, la 1190 Adventure est dotée de plusieurs cartographies d'injection, qui agissent aussi sur l'ABS et le Traction Control.
       

       
      Pendant qu'il me parle, je pousse la 1190 pour voir comment elle se comporte moteur éteint. Bah c'est pas vraiment lourd, mais pas léger non plus...et puis c'est HAUT! Je la remet sur la béquille et je me rends compte que la béquille centrale est d'origine, bon point pour l'entretien! Une prise 12v et un petit vide-poche encadre le compteur. Compteur qui est d'ailleurs très complet (Compte-tour, vitesse, rapport engagé, température extérieur, pression des pneus, mode de conduite....). La Adventure est un concentré d'électronique, et tout est accessible au guidon: sur le commodo de gauche, 4boutons permettent de faire défiler les menus. C'est très chargé mais pas difficile d'utilisation (enfin, pour moi).
       

       
      Vient le moment tant redouté. L'ascension de la bécane. J'enjambe et je me rends compte que mon presque 1.80 est juste. Je touche que d'un pied, et pas complètement en plus! Par contre les suspensions ne s'écrasent que très peu sous mon poids (100kg je le rappelle!). La selle est confortable mais on est plus dans l'univers du sport que celui du confort-tout de même plus confortable que la selle de mon Speed...surement la découpe!
       
      Je démarre et c'est la déception. Le son n'est vraiment pas à la hauteur de l'habit. Ca siffle, on entend pas le pot..c'est pas hyper flatteur
       
       
      Je met la première. C'est bruyant mais pas d'à-coups et avec la commande hydraulique ca se passe sans effort. C'est du velours! Je quitte le parking de la concession et je me dirige vers l'éperon. Le moteur est plus vivant...ce qui veut dire en langage de journaliste qu'il vibre pas mal. Par contre, pas d'à-coups et la commande des gaz c'est du marshmallow (ride-by-wire) c'est top!
      A basse vitesse, la bécane est équilibrée, facile à emmener.
       

       
      Mode Rain.
      Je l'ai gardé 10secondes. Il faisait beau, route seche,... vous me comprendrez!
       
      Mode Street.
      C'est le mode que j'ai le plus utilisé. Ca marche, ca pousse, mais ca reste doux.
       
      Mode Sport
      J'ai pas vu la différence avec le mode Street, mais c'est surement parce que j'ai pas assez poussé le moteur pour sentir la différence (bécane d'essai, n'oublions pas, et sur route ouverte de surcroit...)
       
      Je prends la route du Théâtre en Plein air et je me prends l'âme d'un hooligan. A chaque morceau de terre/gravier/gazon, je quitte la route...un vrai gamin. Et en plus même pas besoin de rouler vite pour kiffer!
      J'accélère un peu je continue vers l'éperon...ce moteur...quelle patate. La poussée se fait tout le long du compte-tour, même si ce sont les mi-régimes qui sont vraiment la force de ce moteur. Le paysage se met à défiler très vite si on ouvre en grand dans les environs de 4000tr (rupteur a 11k il me semble).
       

       
      Je bifurque vers la piste d'hélico.
      Je n'ai pas la prétention d'être un pilote d'enduro, donc j'ai évité la piste et préféré les chaussées défoncées.
      Dans les chemins de cannes, les bosses, les trous, les graviers, la partie cycle est imperturbable. Elle avale toutes les aspérités de "l'asphalte" sans broncher...c'est son rôle en même temps!
      Glisse.
      Du gravier, du sable sur la route, aucun problème. Ca se rattrape très facilement surtout aidé par les béquilles électroniques.
      Et les freins?!? C'est un pur bonheur. Devant ca freine fort (ca plonge quand même un peu mais on est loin du cheval à bascule), l'arrière à une vraie utilité!
       

       
      Retour en "ville" de plateau caillou, conduite plus prudente exigée. Et même à rythme faible, la moto est très plaisante. Les ralentisseurs sont avalés sans trop de problème, même si les suspensions sont plus sèches que d'autres (question de réglage surement-comparé a l'Africa Twin).
      A basse vitesse, on peut sentir la chaleur du moteur/échappement remonter au niveau de l'arrière de la cuisse gauche. C'est notable, mais pour moi pas nuisible à l'expérience.
       
      Direction Bernica, j'ouvre un peu en dépassant des voitures et là c'est la claque!
      Je voulais passer au rapport superieur, mais je me suis dis "tiens, voyons ce que ca donne dans la partie haute du compte tour". Si vous tenez a votre permis, n'y allez pas!
      Route du maido, puis redescente vers Creve Cœur.
      La moto à un comportement très sain. Les épingles serrés s'enchainent comme une lettre à la poste et puis surtout à chaque sortie de virage, elle me met la banane! Le confort est d'assise est présent, mais il est quand même en retrait comparé à l'Africa-twin. Mais les commandes des gaz et d'embrayage, la position de conduite, rendent la moto au top pour faire des bornes sur les routes de la Reunion!
       

       
      Passage par le moulin à eau.
      Woah! C'est une machine à sensation cette bécane. C'est un rail, ca marche, ca freine....c'est génial!
       
      Retour par la route côtière.
      Elle tient le pavé comme ma speed, a plus de watts que ma speed, est plus confortable que ma speed...
      Le saute vent c'est un peu décoratif quand même. Sauf si on se penche un petit peu-mais il à l'avantage d'être réglable
       
      Fin de l'essai, j'ai pas envie de rendre la brêle.
       
      Ce que j'ai aimé:
      -les watts
      -la partie cycle
      -la position de conduite
      -l'électronique
      -le confort général
      -l'équipement (crash-bar, saute vent reglable, prise 12v,...)
      -périodicité d'entretien 15.000 km
       
      Ce que j'ai moins aimé
      -le prix (19790€)
      -le bruit au ralenti (même si à l'utilisation son bruit est chouette)
      -le fait de pas avoir pu rentrer avec
      -l'entretien (quoique quand on met 20k€ dans une bécane, on peut payer 600€ pour la grosse revision)
       
      Inutile de dire que si j'avais l'argent c'est la bécane que je prendrais!
       

       
       
      PS: Désolé les photos sont un peu floues
       

    • DHB

      ESSAI-CRF1000L Africa Twin

      Par DHB, dans Tests

      Salut à tous,
       
      Aujourd'hui, j'avais envie d'aller tester des motos.
       
      Je suis donc allé essayer la HONDA Africa twin CRF1000L (2016).
       
      Arrivé à la concession, très bon contact avec le vendeur (concession de St Paul). J'avais déjà pris contact avec lui il y a environ 2semaines, il s'est souvenu de moi.
      Apres les formalité d'usage (+cheque de caution....sachez qu'il s'agit du seul concessionnaire qui me l'a imposé), la moto m'attendait à l'entrée de la concession.
      Il s'agit d'un modèle rouge, en boite de vitesse classique (elle existe en version DCT, boite auto...à essayer?)
       

       
      Esthétiquement parlant je la trouve très réussi cette Nouvelle Africa Twin. A part quelques soudures, elle ne fait pas cheap du tout! Le coloris est très plaisant, la peinture à l'air de bonne qualité, les plastiques sont agréables à l'œil (au niveau de l'aile Honda, le plastique est texturisé, ca donne un petit effet sympa-pour ce détail je vous conseille d'aller la voir en vrai.
      L'ensemble carénage/bulle est très réussi. C'est agressif dans le design sans tomber dans l'excès.
      On sent aussi que chez Honda ils se sont creusés la tête pour faire un moteur sympa à regarder!
       

       
      Viens ensuite la moment d'enjamber la belle.
      C'est haut, bien sûr (c'est un trail quand même!), mais pas SI HAUT que ca. Je fais un peu moins de 1.80m et j'ai les deux pieds bien a plat au sol. Certainement grâce à la finesse de la selle...qui surtout était en position basse. Je n'ai pas essayé la haute.
      Cette selle, déjà à l'arrêt se montre très accueillante. On y est bien installé, on peu bouger ou on peut se caller tranquillement avec la selle passager.
      La position est assez neutre. Les jambes sont peu pliées (je viens d'un 1050 Speed triple donc...), les bras aussi. Mon buste est droit.
      La moto semble légère, et j'ai l'impression que les masses sont bien reparties.
      Les suspensions s'écrasent sous mon poids (100kg quand même) et si je bouge d'avant en arrière en appuyant sur le frein avant, ca pompe!
      Le compteur est sympa, dispense tout pleins d'informations (compte tour, vitesse, heure, indicateur de rapport engagé, trip, réglage du traction control, conso instantanée....). Un petit bouton sur le tableau de bord (caché par les cables dans l'image ci dessous) active l'abs off-road (non testé)
       

       
      Là elle démarre et son bruit est vraiment pas dégueu pour une moto d'origine....à mon gout ca manque de volume, les graves ne sont pas assez profonds...mais
      ca doit pouvoir se changer sans trop de soucis!
       

       
      Pas de vibration une fois en route.
      Je passe la première, et là...rien! D'habitude avec la Speed j'entends un gros CLAK quand je passe la première, là rien du tout. C'est hyper doux, hyper silencieux (même sans embrayage hydraulique).
      Je tourne le guidon pour sortir de la concession, et seconde bonne surprise, ca braque super bien (même un peu trop avec le grand guidon!) et à basse vitesse ca reste hyper léger.
      Les suspensions sont hyperconfortables sans pour autant être trop molles, le moteur est doux (mais reprend très bas-zone rouge à environ 8000tr) et pousse bien sur toute la plage de régime. Le bruit en roulant est très agréable (pour celui/celle qui aime les bi).
      Les freins mordent bien, et jouent bien leur role. Dommage pour le frein arrière, qui je trouve manque de mordant/puissance/cequevousvoulez.
       
      Je monte direction les hauts de St Paul en passant par les rampes de plateau caillou. La moto est très facile à mettre sur l'angle. J'ai eu l'impression de déjà la connaître.
       
      Je hausse progressivement le rythme. La moteur suit toujours, et je suis surpris qu'il marche aussi bien...pour un trail (oublions pas que c'est un trail, pas une sportive). La puissance arrive tout de suite mais sans mettre d'à-coups. Quand je tourne la poignée, je suis calé contre la selle passager...ca pousse...ca pousse.
      Les freins aussi sont au top (l'avant, parce que l'arrière je l'aime pas).
      Je pensais que les suspensions allaient montrer leurs faiblesses...bah je trouve qu'elles sont vraiment bien pensées. Elles pompent uniquement quand on freine sec et qu'on lâche tout de suite après (ca fait comme un gros ressort).
      La protection contre le vent est pas mal. Ce qui est bizarre c'est que j'ai des remous, juste au niveau de mon visage, mais pas ailleurs. La bulle fait son taff, mais je pense qu'une bulle plus grande serait plus adaptée a ceux qui font de la 4voies.
      La consommation, même en tournant la poignée comme un débile, n'est pas montée a plus de 10l/100km (en instantané). Sur l'ensemble de mon essai, je devais être à moins de 5.5l
       

       
      Je passe sur un ralentisseur et j'accélère pour en descendre et là...catastrophe! La moto rupte, broute, avance plus...je vois déjà mon cheque de caution se faire la malle! Sauf que ca s'arrete...je continue. Deuxième hausse-baisse, pareil. Sauf que ce coup ci, j'ai le temps de voir un petit témoin TC s'éclairer. Le TRACTION CONTROL! Je l'avais oublié. C'est ce qui permet, lorsque le sol est glissant, de ne pas avoir l'arrière qui part à l'accélération. Le TC sur l'AFRICA TWIN est réglable sur 3niveaux. Je le règle sur le niveau le moins intrusif (petite manette au guidon, sur la partie avant du commode gauche). Et là, plus aucun soucis sur les gendarmes couchés!
       
      Je prends là route du Maido et redescends sur crève-cœur. Et la je me rends compte d'un comportement (que je juge) bizarre. Dans les épingles descendantes, la moto penche en deux temps. C'est assez perturbant, mais je pense qu'un réglage suspension devrait supprimer ce comportement. Les suspensions de l'africa-twin sont entièrement réglables.
       
      N'ayant pas d'aptitudes particulières en Off-road, je me suis dis que j'allais finir mon essai par une route un peu cassée. Je suis passé par le moulin à eau pour rentrer. Les suspensions n'ont pas bronchées, le confort est resté au RDV...
      La moto reste maniable en toutes circonstances! Les glisses de l'arrière sont limitées (TC) c'est rassurant.
       
      En rentrant je me suis surpris à rouler à 50km/h, en 3em, sans vibrations, sans à-coups. Vraiment très agréable!
       
      Là je la rend. Ca fait environ 40min que je roule.
       

       
       
      Ce que j'ai aimé:
      -le style
      -la maniabilité
      -le confort
      -l'accessibilité générale de la moto
      -le moteur
      -la consommation
      -bref, à peu près tout
       
      Ce que j'ai moins aimé:
      -le drôle de comportement en épingles
      -frein arrière
      -un feu sur deux allumé en journée
      -Pas d'allume-cigare, pas de béquille centrale (en option tout ca)
       
      Est-ce que je l'achèterai?
      Si j'avais juste les thunes pour elle, oui.
      Si j'avais un peu plus, non.
      La question ne se pose pas, j'ai pas de thunes pour changer de bécane pour le moment!
       
      Prix: un peu plus de 17000€ sans remise.
       
      Pour compléter cet sujet, n'hésitez pas a aller l'essayer et à nous donner votre ressenti



    • DHB

      HISTOIRE DE MARQUE-Avinton

      Par DHB, dans Dossiers

      L'exception à la française produit moins de 100 unités par an
      Des motos assemblées à la main autour d'un gros V-Twin de 1600 cm3, à partir de 34 000 € (en metropole)

      2011 : une nouvelle marque de motos françaises naît. Elle s’appelle Avinton… Mais pour être totalement honnête, il faudrait mieux parler de renaissance. Car ces motos ont eu une première vie, sous la marque Wakan, fondée par l’industriel français Joël Domergue, un nom qui n’est pas inconnu des spécialistes du deux-roues puisqu’il a également présidé à la création de la marque Scorpa, spécialiste de motos de trial.
      1999-2006, la préhistoire : la période Wakan
      Wakan a été pensé dès 1999 et la première moto a pris la route en 2006. Le concept tient en trois mots : minimalisme, performances, style. Le tout saupoudré d’une belle dose d’exclusivité et d’exception : ce qui est rare est cher, c’est fort logique.
      Là où Caroll Shelby avait réussi à faire entrer un V8 de 7 litres dans une auto de moins d’une tonne, faisant par là de l’AC Cobra l’une des voitures de sport les plus mythiques de l’histoire automobile, la Wakan ambitionne quasiment la même chose avec un gros V-Twin Smith & Smith de 1647 cm3, dans un châssis maniable et compact et un résultat tout simplement bluffant puisque avec 177 kilos à sec, la Wakan de 1600 cm3 est plus légère qu’une Suzuki Gladius, qui fait juste un litre de cylindrée de moins !

      Par rapport aux « Big Twin » Harley-Davidson de cylindrée équivalente, l’avantage du V2 S&S est double : il n’a pas de boîte de vitesse séparée, gagne donc en poids et en compacité et ses cotes sont carrées (alésage et course identiques à 10,6 mm, ce qui garantit puissance ET couple) : de fait, il délivre 120 vrais chevaux et plus de 15 m/kg de couple. Le châssis épouse le moteur au plus près, avec un empattement de 1380 mm et un angle de chasse de 21° (une Buell XB12, l’un des engins les plus compacts du marché, était à 1320 mm et 20°).
      Pour donner à sa moto un véritable comportement sportif ou en tous cas en phase avec sa posture de muscle bike, Joël Domergue ne transige pas sur les équipements de qualité : fourche inversée de 46 mm de diamètre, roues Marchesini à la finition alu (et au dessin identique à celui des jantes de la Cobra !), gros freins AJP avec disque de 340 mm de diamètre et étriers 6 pistons… On appréciera les deux entrées d’air sur le faux réservoir (le vrai est sous la selle), qui s’ouvrent à 2300 tr/mn et laissent respirer le gros V2 dans une ambiance sonore irrésistible.
      Hélas, les rêves industriels se concrétisent parfois difficilement et après quelques années de fabrication, l’entreprise Wakan est en grande difficulté financière.
       
      2011, le rachat et une gamme mieux structurée

      En 2011, donc, l’industriel Cédric Klein, jusqu’ici spécialiste en système thermodynamiques, ne peut pas accepter l’idée que la moto française de caractère puisse disparaître. Il reprend donc la marque et la rebaptise Avinton.
      Pour lui, une Avinton est un choix de vie, un amplificateur d’émotions positives. Ainsi, par rapport aux précédentes Wakan, la moto n’a pas profondément évolué, mais la gamme a gagné en lisibilité. L’esprit et le produit changent peu, même si les freins viennent désormais de chez Beringer.
      La gamme actuelle comprend 5 modèles et une série limitée, réalisée en hommage avec le préparateur Moto Corse et aux perspectives commerciales du marché japonais ; cette version est particulièrement soignée avec ses 25 couches de vernis, son échappement sur mesure en titane et ses pièces spéciales, qui justifient un prix de vente de 60.000 euros.
      L’Avinton est ainsi disponible dans 3 versions routières, Race, GT et Roadster que croisent 6 niveaux de finition (Original, Vintage, Deluxe, Grand Sport, Super Snake et Cult) et deux versions non homologuées, la Track Racer ainsi que la Collector Race R qui souffle 210 ch grâce à son turbo !

      Enfin, Avinton propose à ses clients de pouvoir éventuellement satisfaire leurs choix personnels sur la sellerie, les coloris, les jantes, l’échappement et la position de conduite, afin de se faire une moto sur mesure. Beaucoup de possibilités sont offertes, à partir de 34.000 €(prix métropole, soit environ 40.000 à la réunion) et la certitude de ne pas avoir la même Avinton que son voisin.
       
       
      2016 et après : une stratégie, l’internationalisation
      Aujourd’hui, Avinton vise de produire une centaine de motos par an et compte pour cela sur son développement à l’international, qui représente déjà 75 % de ses ventes. Outre la France, les motos sont distribuées en Angleterre, en Allemagne, en Suisse et au Japon. Des projets existent sur l’Inde et la Malaisie.
      En France, on n'a pas de pétrole, mais on a quand même des motos qui envoient sérieusement du pâté.
       
       
      Petit détail qui n'est pas abordé dans l'article d'origine, ce sont les délais de livraison. Ce n'est pas une moto grand public produite à plusieurs dizaines d'unités/heures. Elle est "faite-main"...il faut donc s'armer de patience si on en veut une (sans compter le temps de bateau).
       
      A la Réunion, la marque est distribuée par Street Run Garage à la Possession
      Contact: https://www.facebook.com/Street-RUN-Garage-1477652802541291/?ref=ts&fref=ts
      0693 44 27 43 / 0262 32 67 29  
       
       
       
      Article tiré de http://www.lerepairedesmotards.com/dossiers/constructeurs/avinton.php
       

    • DHB

      Recours contre BMW France

      Par DHB, dans News

      Salut à tous.
       
      Voici un petit article: http://m.motomag.com/Defaut-d-une-moto-action-de-groupe-de-proprietaires-de-R-1200-RT-contre-BMW.html?forcer_mobile=oui#.Vt67dIw3DqA
       
      Je résume. 
       
      Il y a eu un problème sur une gamme de BMW (les 1200RT).
      Les américains se sont vus proposés de très larges compensations (remplacement de la moto par un modèle plus cher, par un modèle d une autre marque,...)
       
      Les Français ont eu 500 euros de bon d achat valable un an.
       
      Les français sont pas contents.
      Pour plus de détails je vous invite à cliquer le lien

  • Évènements à venir

  • Inscription, connexion

    Nous rejoindre ?

    S’inscrire
  • Sur le forum

    • Ce n'était pas un évènement motards.re, ça a été porté par 2 personnes sur Facebook et uniquement relayé sur les réseaux sociaux et le jour même par quelques journalistes... Par contre nous on fait une sortie le 06 Mai cf le calendrier
    • Je n'étais pas au courant de cette journée ;( pourtant je suis connecté, appartement pas assez..  
    • I mette pas photo don? Merci pour ce compte rendu!
    • Bonsoir Aujourd hui à eu lieu un événement motard de solidarité pour Cilaos. J ai eu le plaisir d y participer ....et surtout de.....enfin remonter à Cilaos.😊 J ai rejoint le groupe à 9h00 à Saint Pierre où j ai pu échanger  (un peu) avec l organisateur  (Stéphane j-f) qui malgré sa généreuse idée. ...ne veux pas passer à  la télé 😆 Le nombre de motos et autres engins motorisés était impressionnant.... Après l arrivée des différents groupes, nous avons eu droit à un briefing dont le point fort a été la mise en garde de la co organisatrice (Allison): "Aujourd hui i tombe pas....si zot i tombe...et que zot i fini l hôpital...C mwin i bien achevé à zot"😂😂😂😂 Bon le départ a été joyeusement bruyant 😊 Le fait notable de la montée fut que, vu notre grand nombre la DDE (je ne connais pas le nouveau nom) pour nous eviter la passerelle d Ilet Furcy nous a ouvert la voie réservé aux PL (off road😨). Bon je n ai fait que la montée avec le groupe , le grand nombre de machines m affole un peu. Ma contribution pour Cilaos achat: - un gâteau patate  - un café  -un paquet lentille  - un paquet cigarettes😨 Je suis redescendu ti lamp ti lamp tout seul. Bravo et merci à: Allusion Gumiel,Stéphane J-f,la DDE (je ne connais toujours pas le nouveau nom😊)  V       -  
    • Merci les Bro pour vos messages, bientôt pour la belle 🏍 tout vas dépendre de mon financement 🤑🤑🤑 donc la moto a été trouver , manque plus que trouver la meilleure options pour financer ça , la c’est en court de négociation .... donc je 🙏🏼 Tout les jours lol et imaginer bien que vous serez des les premiers au courant ...
    • @Willy Bec Ça me fait plaisir de te revoir par ici, comme ça m'a fait plaisir ton coup de fil de mercredi. Hâte de voir ta nouvelle.
    • Bien joué, elle a l'air de tourner rond en plus c'était pas gagné lol.
×