Aller au contenu
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble

    • Vincent
      La firme polonaise Zortrax, spécialiste de l'impression 3D, a décidé de faire une étude de cas grandeur nature pour tester sa nouvelle imprimante 3D haute capacité:
       
      Réaliser, en interne, toutes les pièces de carénage et accessoires pour une Triumph Daytona de dernière génération.
       
      Plusieurs motivations: un coup de pub pour leur dernière machine, bien-sûr, mais aussi une étude sur la possibilité de rendre le design moto plus réactif.
      Les ingénieurs ont en effet réalisé qu'il n'était pas toujours évident pour les constructeurs de suivre les modes et les attentes du public en terme de design. Et que tout changement prenait énormément de temps, entre les délais de conception, réalisation, assemblage, expédition, transport, et coûtait beaucoup d'argent à cause des nombreux intermédiaires impliqués... De quoi signer l'arrêt de mort d'un modèle vieillissant!
       

       
      L'équipe de Zortrax a donc démonté tous les éléments non mécaniques de la moto, puis a scanné le tout à l'aide d'un scanner 3D. S'en est suivi un travail de "reverse engineering", créer des pièces qui aient l'esthétique choisie tout en s'ajustant aux éléments de fixations des pièces existantes.
      C'est également l'occasion pour eux de montrer l'efficacité de leur logiciel, qui récupère les cartographies du scan, puis permet de modifier le design et d'imprimer le résultat.
       
      Les pièces imprimées ont été sablées, polies, apprêtées et peintes en plusieurs couches avant d'être assemblées.
       

       
      La procédure entière a pris 1 mois de travail acharné. Le bilan est largement positif pour Zortrax, qui valide sa théorie de pouvoir gérer "in house" toutes les étapes de création de pièces. Une centralisation qui réduit au final les coûts, et permet un contrôle qualité accru.
       

      Un résultat à l'esthétique résolument originale, qui ne ressemble pas à un bricolage d'amateur. Vos avis?
       
      Chez motards.re, on envisage déjà de nombreuses possibilités, surtout pour nos amis en sportives/GT/scoot et autres véhicules carénés: de la personnalisation encore plus aboutie sans avoir besoin de recourir à la fibre de verre, à la réduction des coûts et délais d'attente pour les éléments de carrosserie suite à une petite glissade, en passant par la possibilité de transmettre instantanément des plans prêts à imprimer au sein de la communauté motarde.
       
      Et vous, que pensez-vous de l'impression 3D pour nos motos? Gadget ou vraie innovation?
       
       
       

    • Vincent

      Motards.re essaye ta moto!

      Par Vincent, dans News


      Salut Ami(e) Motard(e).
       
      Tu aimes ta moto, tu sais qu'elle n'est pas disponible à l'essai dans les concessions de l'île, et tu as envie de contribuer à l'information de la communauté motarde de la Réunion?
       
      Prête nous ta moto le temps d'un essai!
       
      Ce que nous te proposons en remerciement:
       
      - Participe à la journée de tournage, contribue à l'essai et apparais dans les crédits
      - On te paye ta barquette ou ton pain le midi
      - Repars avec l'agrandissement de ta photo préférée prise pendant l'essai
      - On t'offre un shooting perso de toi et ta moto, 10 photos qualité motards.re rien que pour toi
      - Une présentation dans la rubrique "pilote et sa machine"
      - Des goodies motards.re
       
      Et pour certains, une publication de l'article +  photo dans notre magazine partenaire Carbon, 10.000 exemplaires de ta bécane visibles partout.
       
      Intéressé? Contacte nous directement en réponse ci-dessous, par mp ou dans le forum!
       
       

    • DHB
      Quand on a su qu'on avait la 1290 SuperDuke GT à l'essai, l'appréhension s'est mêlée à l'impatience. On avait déjà eu du GT sportif à tester, mais près de 180 chevaux dans un V2 de 1301 cm3...c'était une première. Heureusement qu'à Motards.re, on n'est pas (totalement) des lopettes: on a pris notre courage à deux mains pour donner notre avis (pas vraiment) objectif sur cette meule.
      En amuse-bouche petite vidéo de la KTM SuperDuke GT 1290 en action, essayée par Motards.re
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      A Saint-Gilles, toutes les conditions étaient réunies pour un bel essai moto. Ciel bleu, légère brise marine, un bon 30°C passé à 9h du matin... C'est le responsable de la concession KTM en personne qui nous présente la moto. On prend connaissance des commodos, des divers réglages, des éléments de base...
      Mais bon, pas le temps de niaiser, on a du pain sur la planche.
      Direction le spot de surf de Trois-Bassins pour quelques clichés. Un trop petit coup de Vulcanet avant le shooting de l'orange très pressée (qui n'est pas un sponsor de Motards.re, mais si il veut le devenir, on accepte).
      Et là, on prend le temps de détailler la bécane.
       
      , on
       
      Force est de constater qu'elle n'est vraiment pas conventionnelle cette moto. Les lignes sont tendues, comme taillées à la serpe. Les couleurs claquent: le orange, marque de fabrique de KTM est à l'honneur dans cette livrée! La face avant est imposante, elle impressionne: et doit surement bien protéger le pilote des éléments (pluie, vent,...). Nous avions déjà vue la SuperDuke GT en photo, mais il faut bien avouer que son design s'apprécie davantage en vrai. La qualité des matériaux à l'air en adéquation avec le prix demandé et les finitions sont soignées.
      Même les valises (disponibles en options) s'intègrent pas mal à l'ensemble. Point à souligner, les valises n'ont pas besoin de supports additionnels pour être montées: KTM a équipé sa SuperDuke GT de fixations à même la coque arrière...c'est très malin!
       
      Les gouts et les couleurs ne se discutant pas, chacun va de son commentaire, mais c'est globalement positif.
       
      Passé ce cap, on se met à détailler l'équipement: Feu diurne, clignotants et feu arrière à LEDs, éclairage en virage qui s'adapte à l'angle de la moto, bulle réglable sur plusieurs niveaux (qui aurait peut-être méritée d'être teintée pour le style?) et surtout de la belle pièce. Du Brembo, des suspensions WP semi-actives (qui s'adaptent en un battement de cil au revêtement routier)
      Prometteuse cette sportive GT, d'ailleurs les premiers kilomètres ont enchanté le premier essayeur. Mais on vous en dit plus dans un moment.
       

       
      Quand on enjambe cette SuperDuke GT, la première chose qui déstabilise est sa hauteur de selle. Les moins de 1.70m se sentiront un peu mal à l'aise perché tout là-haut.
      D'ailleurs vu qu'on parle de la selle, celle-ci est un peu dure de prime abord, mais ne nous a pas dérangé en terme de confort au cours de notre essai.
      On sent que KTM a bossé sur la position de conduite: un bon mix de sport et confort, mais avec un penchant pour la sportivité. Le haut du corps est incliné vers l'avant, mais l'appuie sur les poignets est assez faible: ce qui est un très bon point. La hauteur de selle permet aux jambes de n'être pas trop pliées. Du coup, l'ergonomie générale de la moto est très agréable: on sent qu'on va pouvoir mettre de l'angle, tout en préservant ses vieux os. Très bon point Katoche!
       
      Passons aux choses sérieuses. Contact, démarreur et braaap!
      A rythme tranquille pour commencer!
      A basse vitesse la moto est très maniable. Peu de force est nécessaire pour la faire incliner d'un coter ou de l'autre. C'est un vrai rat des villes en terme de maniabilité...il faudra juste garder à l'esprit qu'il y a des valises à l'arrière (si vous prenez l'option), mais une fois le gabarit en tête, c'est un vélo!
      En plus, l'électronique contribue vraiment à l'agrément: quelques pressions sur le commodo de droite pour changer la cartographie moteur (Street) on coupe les gaz et c'est parti. La réponse moteur est onctueuse...mais ça reste un gros V2! Au-dessous de 3000tours/minutes on sent que le LC8 n'est pas a son aise: il fait le taff, mais ce qu'il préfère ce sont les mi-régimes. Quelques clics de plus et les suspensions sont mises en mode "Street": c'est souple, ça gomme les irrégularités du bitume sans pour autant faire cheval à bascule, d'autant que les freins ne manquent pas de mordant.
      Les vibrations a bas régimes sont bien gommées, mais persistent encore au niveau des cale-pieds qui ne sont pas doublé de caoutchouc (certainement pour une accroche parfaite en mode "essorage de poignée").
       
       
      Avis de l'essayeur @Edouard "Une moto puissante, alliant technologie et caractère"
      Moto actuelle: DUCATI Monster 821, utilisation mixte avec dominance loisir.
       
      Pour voir ce que cette bête a dans les entrailles, il faut quitter la ville et lâcher la laisse... et pour le coup la D9 (route de barrage, vers les hauts de trois-bassins) fait un parfait terrain de jeu: courbes longues, virages ouverts et fermés, épingles... MIAM!
      La cartographie est donc passée en "SPORT"...les suspensions aussi!
      Dans cette configuration la réponse des gaz est toujours très souple, sans à-coups, mais les envolées sont bien plus musclées. De plus, le traction control devient plus permissif, autorise les légères levées de roue avant ainsi que les petites glisses à l'accélération. Le tout dans la pure sonorité du bicylindre: un bonheur pour les oreilles. Notons que l'échappement est d'origine sur le modèle essayé... avec une cartouche Akra (proposée en option) la mélodie doit être encore plus envoutante.
      En conduite plus "pressée", le moteur permet des sorties de courbes sensationnelles: gros sourire sous le casque au programme! Nous n'avons pas vraiment pu varier les assistances à la conduite, mais ces aides, dans la configuration actuelles, ne se montraient pas trop invasives. Sur certaines accélérations, on a pu sentir l'avant se délester sans pour autant se faire surprendre.
      Le moteur c'est bien, mais prendre de l'angle...c'est bien aussi!
      La partie cycle de la Katoche est très efficace. Pour une GT, ce n’est pas vraiment commun. Les suspensions semi-actives sont fermes en mode "Sport", sans pour autant se montrer inconfortable. Les plus énervés d'entre nous pourront peut-être vouloir davantage de fermeté, mais si on veut plus ferme...on s'orientera plutôt sur la SuperDuke classique (ou sur une pure sportive).
      Dans cette utilisation plus "loisir", la SuperDuke GT permet de rentrer en courbe sur les freins, de prendre de l'angle sans se soucier de la garde au sol et de sortir "gaz en grand" avec à la clef un grand sourire tranche papaye.
      (Ps: on n’a pas vraiment osé, mais on pense que ça doit être possible)
      Le gros avantage de ce moteur, c'est qu'il permet de prendre son pied sans pour autant rouler a des vitesses folles. Le couple et la puissance disponible à mi-régime sont tels que les rapports sont montés bien avant la zone rouge!
      A son guidon, il faudra quand même garder la tête froide, car même avec les aides, quand la cavalerie déboule, l'étalon cherche à se cabrer!
       

       
      On a compris maintenant qu'avec la SuperDuke GT, le côté sportif était très affirmé (ce qui n'est pas pour nous déplaire). Mais qu'en est-il du côté "touring"? Pour nos amis "zoreils" qui nous lisent sans avoir jamais mis les pieds à la Réunion, sachez qu'ici les grands voyages n'existent pas vraiment: difficile à faire sur une ile de 100 km sur 100 (mais les routes sont viroleuses à souhait, miam).
      Nous allons donc vous parler de ce que nous avons ressenti au cours de notre bref essai.
      Commençons par le confort. Nous vous avons parlé de la selle et de la position de conduite précédemment: le confort est présent et, est tout à fait acceptable aux vues des prétentions très sportives de la bête.
      La bulle de la SDGT se règle d'une seule main sur plusieurs niveaux. Nous vous conseillons de bien prendre le coup de main avant de le faire en roulant la manipulation nécessitant un peu de force: on pousse la bulle vers l'avant, on règle en faisant glisser vers le haut ou le bas, on tire à nouveau vers soi pour fixer a la hauteur souhaitée.
      Sur voies rapides, Cruise-contrôle activé sur 110km/h, la bulle protège efficacement des perturbations. Quelques remous peuvent être rencontrés, mais si ils vous gênent, il faudra d'avantage vous orienter vers une vraie GT avec un bon gros pare-brise des familles. Autant la SuperDuke GT a des prétentions de voyageuses, autant ce n'est pas vraiment une Goldwing  
      Avec 23l de carburant dans le réservoir, le pompiste ne vous verra pas si souvent que ca, sauf si vous essorez la poignée trop souvent...et on ne vous blâmera pas tellement on sait a quel point c'est jouissif! (400km d'autonomie, donnée constructeur)
      "Pour le fun" nous avons même testé les poignées chauffantes (réglable sur plusieurs niveaux)...mais inutile de dire qu'a 33° ça n'a pas servi à grand-chose.
      Le point négatif à l'utilisation touring: les remontées de chaleurs qui émanent du moteur. Aux vitesses stabilisées, ca ne pose pas de problème, mais dès que ca ralentit (bonchons...) les ventilateurs du radiateurs envoient tout l'air chaud directement sur notre entre-jambe: @Vincent et @Edouard  
       ont déjà des gamins, donc il s'en fichent... pour ceux qui veulent procréer, pensez à "les" aérer. Plus sérieusement, ca chauffe, mais c'est tolérable.
       
      Avis de l'essayeur @Vincent "Une électronique au service des sensations, ou KTM réussi à créer un monstre, et à l'apprivoiser   "
      Moto actuelle Triumph Street Triple 675 20.000km/ans
       
       
      L'électronique est vraiment ce qui va faciliter la vie au quotidien à ceux qui roulent dans des cas de figure variés (boulot, week-end, pépère, à fond, seul, à deux, avec des bagages...) Juste quelques clics sur le commodo de gauche et la moto se plie à vos exigences. Pour les modes de suspension et les cartographies, on en a parlé précédemment, mais sachez qu'il est possible d'ajuster l'amortissement en fonction de la charge (solo. solo+bagage. duo. duo+bagage.) toujours pour répondre au mieux aux besoins du motard sans que celui-ci n'ait a sortir des outils ou tourner des molettes. 
      En terme de sécurité aussi, l'électronique est à la pointe avec un ABS qui prend en compte l'inclinaison de la moto en plus de l'adhérence afin d'avoir une réponse très fine et par conséquent plus efficace qu'un ABS classique. Et si vous voulez vous permettre quelques glisses de l'arrière, un clic long et le mode ABS "SuperMoto" est activé  
      A l'ABS s'ajoute le traction control qui empêche la roue arrière de se dérober à l'accélération que ce soit sur route sèche ou sur route mouillée, en ligne droite comme en courbe.
      Et pour ceux qui roulent de nuit sur les routes des hauts, KTM a pensé à équiper la moto de feux qui éclairent l'intérieur des virages toujours dépendant de l'inclinaison de la machine! Une moto plus intelligente que son pilote?
      Dans un souci de facilité au quotidien, le tableau de bord montre la charge la batterie et averti le motard lorsque celle-ci est trop basse (ce qui est arrivé lors de notre essai) pour éviter de se retrouver en panne à 5h du matin avant d'aller bosser.
      Les pressions des pneus sont affichés en temps réel car au TPMS (à froid, comme à chaud), la température extérieur (un témoin indique un risque de verglas lorsque les températures sont trop basses....à la Réunion en plein été on l'a pas vu), l'autonomie, la température moteur, les différents trips...bref, toutes les informations dont on pourrait (éventuellement) avoir besoin sont sous nos yeux.
       

       
      Nous n'avions pas vraiment le temps pour tester la moto en duo, mais sachez que la selle arrière n'est pas un supplice. Elle reste plutôt confortable malgré sa finesse et son étroitesse. Le passager a les jambes peu pliées, le torse légèrement basculé en avant ce qui permet d'avoir un appuie sur le réservoir lors des freinages. La poignée passager, située à l'arrière nécessite de prendre une position assez peu ergonomique pour s'y agripper: elle n'est pas désagréable ou douloureuse, mais on aurait préféré une prise davantage latérale.
       
      A qui conseillerions-nous cette bête civilisée? Au motard fatigué de la position couchée des sportives, qui veut pouvoir emmener Madame sans que celle-ci se froisse un muscle à chaque sortie, tout en gardant des watts et un comportement routier digne d'une hypersport.
      Elle est destinée à celui qui roule tous les jours pour le boulot et qui ne rechigne pas à abandonner un petit peu de confort la semaine au profit de beaucoup de fun le week-end.
      C'est la moto idéale pour qui veut rouler diffèrent, qui veut une moto qui se plie a ses moindres désirs de quelques clics sur un commodo et qui marche très fort...il faudra aussi qu'il en ait les moyens.
       
      A la rédaction de cet essai, on se demandait à quoi pouvait se comparer cette SuperDuke GT, car des motos aussi fun, légère, puissante (et chère) on n'en trouve pas à la pelle.
      A notre avis, elle est davantage comparable aux SUV de la moto (Multistrada, S1000XR) plutôt qu'aux Sportivo-GT classique (R1200RS, Z1000SX) la faute à son moteur tonitruant et son package électronique très complet (et son prix).
      Au niveau tarif, malgré son prix de 22500€ (concession Top Moto de Saint-Gilles-les-Bains), la SuperDuke GT est très bien placée en rapport prix/prestations comparée aux Multistrada S (un poil mieux équipée, à presque 25000€) et S1000XR (21500€ sans options) mais est plus chère qu'une R1200RS à options équivalente... avec, il faut l'avouer, une philosophie vraiment différente.
       
      On a aimé:
      La sportivité et le caractère
      L'équipement de série tout simplement pléthorique
       
      On aurait préféré:
       Un côté GT plus assumé
       
      Ne prenez pas notre essai pour parole d'évangile! Allez l'essayer et donnez-nous votre avis.
      Note: l'essayer c'est peut-être l'adopter...alors faites gaffe
       
      TOP MOTO
      2 rue du général de Gaulle
      97434 Saint Gilles les bains
      Tél    : 0262242578
      Web : http://topmoto.fr/
      Facebook: https://www.facebook.com/topmotorun/
       
       
       


       
       





       

    • DHB
      Comme vous avez pu surement le comprendre si vous nous lisez régulièrement, Motards.re est un site qui parle assez peu du sport mécanique moto à la Réunion. Mais ca change peut-être aujourd'hui avec cet article. Mais un sujet a attiré mon attention au cours de ses derniers jours.
      Dans une note, le Groupement Sportif Mécanique de la Jamaïque a fait connaître à ses usagers ses tarifs pour l'année à venir, tarifs qui seraient appliqués dès le 24 Janvier 2017. Les prix du droit de  piste connaissent donc une inflation pour cette année, passant de 50€ annuel (durant ces 4 dernières années) à 130€.
       
      J'ai donc demandé à quelques usagers de la piste de nous donner leur avis à propos de ces changements de tarifs. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis divergent.
       
      Pascal Ravily, president de l'association APSC Magma (organisation compétitions motocycliste , club affilié à la LRM ET FFM . Courses de cotes , supermotard , monobike , supercross , fmx , rallye tourist):
      "Il faut en premier lieu qualifier le montant du droit de roulage jusqu'en 2016 [soit 50€, cf note2]. Pour moi c'était un prix très bas, voire un cadeau: on ne trouve ca nulle part ailleurs! Donc pour l'augmentation, quand on sait que la piste doit rendre des comptes à la mairie et que celle-ci se desengage de plus en plus de son financement....en résumé, la piste doit s'autofinancer.
      Maintenant cette augmentation est-elle legitime? Il faudrait avoir le bilan 2016 pour faire le point.
      pour moi cette augmentation est inevitable mais aurait pu etre minimisée avec un travail de promotion plus profesionnel de la part des gestionnaires de la piste."
       
      Yves Calatayud @yc974, ancien pilote vitesse et endurance, co-organisateur des journées de formation avec Dominique Sarron sur piste (auxquelles certains d'entre vous ont participés):
      "Le prix de la [location à la] journée avec la salle a triplé par rapport à nos premiers stages, surtout que ce sont des actions pour la sécurité des motards et les frais sont conséquents. Mon avis est qu'on veut tuer le sport mort et que les autorités [...] parlent beaucoup, mais les subventions pour ces opérations sont dérisoires et les morts continuent sur nos routes..."
      Avec une telle inflation des prix, le futur des formations moto sur circuit (du genre de celles avec Dominique Sarron Formation) est grandement compromis.   Contacté par téléphone, Patrice Payet président de la LRM n'est pas contre cette augmentation de tarif. Mais selon lui, même si ramené à l'année le droit de piste est encore accessible (130€ sur 10 mois soit 13e mensuel), l'augmentation a été bien trop brutale: passer du simple au triple, c'est un gros trou dans le budget des coureurs (surtout que dans le sport mécanique où les frais ont vite tendance à exploser...). Le concernant, étant donné qu'il utilise la piste de la Jamaïque "en famille" avec ses enfants, sa cotisation passerait de 150€ annuel à presque 400€ Ce qui le gène aussi dans la pratique, c'est le flou autour de la communication. La direction du circuit met en cause une décision de la mairie, la mairie se dédouane de toutes responsabilités dans cette affaire. Pour avoir une réponse, il faudra attendre une réunion organisée a huis-clos entre la ligue, le circuit et les instances de la mairie. Autre chose chagrine Mr Payet, c'est le fait de ne pas être plus transparent sur l'état de santé financier du circuit: le tarif a-t-il nécessairement besoin de tripler? Les charges prévisionnelles ont-elles tellement grimpées entre 2016 et 2017?     Pour avoir des précisions sur cette affaire il faudra attendre les prochains jours. Dès que plus d'informations seront à notre disposition, nous seront heureux de vous les communiquer.       Note1: Parue le 11 janvier 2017

       
      Note2: Bilan d'activité sous l'ancienne direction (avec tarifs)


    • DHB
      Presque 10 ans après la première Street Triple, Triumph remet le couvert avec 3 nouvelles déclinaisons et un plus gros moteur pour son best seller!
      (vidéo promotionelle en bas de page)
       
       
       
       
       
      C'est à Londres que Triumph à choisi de dévoiler la "game changer", la moto qui va révolutionner le segment des roadsters mid-size!

       
      Pour commencer, le look différe assez peut de l'avant-dernière génération de Street. Mais on constate tout de suite la filiation avec la nouvelle speed triple: nouveaux optiques, rétros en bout de guidon, mais surtout un bond qualitatif en avant! Juste en vidéo elle a l'air très bien finie cette nouvelle venue!

       
      Au niveau moteur, on gagne assez peu en puissance (111.5ch en version S, 116.4ch en version R, et 121.2ch en version RS) mais on doit sûrement bénéficier d'un agrément en hausse avec ces quelques centimètres cube de plus.
       
      Au niveau de le technologie embarquée, en fonction de la version, la Street sera équipée du ride-by-wire, de plusieurs cartographies d'injection, d'un abs deconnectable, du traction control paramétrable, d'un indicateur de rapport engagé, un quickshifter, des feux à LED (comme la grande soeur) et l'ancien compteur laisse (enfin?!) sa place à un tout nouvel écran couleur TFT... 

       
      Petit gadget qui peut être sympatique pour chronométrer la montée à Cilaos (sur route fermée s'il vous plait): un chrono embarqué pilotage au guidon. Pas vraiment une nouveauté chez Triumph mais un nouveau joujou qui trouvera certainement une utilité.
       
      La Street Triple S devrait être la plus abordable tant en terme de tarif qu'en accessibilité: en effet elle existe en deux versions une avec le moteur de 765cc et l'autre bridable en A2 de 660cc.
      Pour cette version S, on aura droit à 2 cartographies, à l'Abs et au Traction control  (deconnectable). L'écran TFT étant réservéaux modèles au dessus.
      Couleurs: rouge ou noir.
      Prix version 765cc: 8900€ (metropole)
      Version A2: non communiqué.

       
      La Street R avec le nouveau moteur 765cc crachant 116.4ch, sera dotée d'un freinage confié à Brembo (du radial, M4.32) et de suspensions entièrement réglables. Point intéressant à noter: l'écran TFT du compteur est inclinable afin de s'adapter aux plus grands comme aux plus petits. D'ailleurs une Street Triple R rabaissée et aux suspensions réglées en accord avec le changement de hauteur peut être commandee directement d'usine.
      Au niveau des Riding modes, en plus de Road, Rain et Sport, un quatrième mode est entièrement paramétrable! 
      Coloris: Noir/rouge, blanc/rouge et gris mat/rouge.
      Prix: non communiqué. 

       
       
      La plus radicale restera la RS avec ses 121.2ch, ses équipements haut de gamme et pléthoriques. Fourche Showa "big piston" et amortisseur Ohlins STX40, Brembo monobloc M50, pirelli diablo supercorsa Sp, lap timer, quickshifter. Concernant les modes de conduite, un 5em apparait: le track mode (qui d'après l'essayeur officiel autorise les glisses de l'arriere).
      Elle sera sûrement la plus chère, mais au vu de l'équipement on lui pardonnera (on va quand même attendre les chiffres officiels pour lui pardonner).
      Si ses 120 chevaux débarquent comme une trois cylindre MV agusta...ça promet (la fiabilité en plus )
      Coloris: Noir ou gris mat.
      Prix: Non communiqué.

       
      Avec cette nouvelle Street, Triumph veut clairement que sa machine soit leader de sa catégorie en tout point. Sur le papier ça à l'air réussi.  Plus de puissance, plus d'agrément, si les capacités dynamique des anciennes speed sont conservées (et/où surpassées) et que les tarifs restente maîtrisés... La concurrence à du soucis à se faire!
       
      Affaire à suivre, on a hâte de l'essayer. Les nouvelles street sont attendues en concessions metropolitains à partir de Mars 2017. Donc pas vraiment tout de suite pour nous ultra-marins.
       
       
       

  • Instagram Motards.re

    • ROADTRIP South Africa Hui…
      92
    • ROADTRIP South Africa Sep…
      3   79
    • ROADTRIP South Africa Six…
      1   78
    • ROADTRIP South Africa Cin…
      1   100
    • ROADTRIP South Africa Qu…
      67
    • ROADTRIP South Africa Tro…
      75
    • ROAD TRIP South Africa De…
      3   102
    • -ROAD TRIP South Africa- …
      6   81
    • @motards.re par delà les …
      1   91
    • Assez peu de nouvelles ac…
      94
  • Évènements à venir

    Aucun évènement à venir trouvé
  • Inscription, connexion

    Nous rejoindre ?

    S’inscrire
  • Sur le forum

    • Salut @johnny biloute Assez peu d'activité par ici. Mais sache que si tu as des questions, tu es libre de les poser. Tu peux me tagger (@dhb) et dès que je recevrai les notifications j'essaierai de te répondre dans les meilleurs delais. Ou encore envoie un message perso a la page Facebook  (çest la ou je suis le plus souvent)
    • Salut Fieu! Et désolé pour la réponse tardive, motards.re est un peu en hibernation ces derniers temps, mais ça va changer!   Alors ce que tu as vu pour les voitures est encore plus vrai pour les motos, dans le cadre d'un déménagement tu ne paies pas de droits ni taxes, donc tu auras une moto très récente, que tu connais, et que tu ne pourras jamais remplacer sans y laisser des plumes! Et tu la revendras plus cher qu'en métropole/Belgique si tu souhaites t'en séparer. Il faut juste savoir qu'elle sera incessible pendant 1 an à compter de sa ré-immatriculation ici.   Le transport, cela dépend des prestataires, il faut en général compter environ 800€ pour une moto.
      En ce qui concerne les vols c'est malheureusement une réalité, les Triumph ont connu une période noire, mais depuis quelques semaines les vols de MT07 se sont multipliés. Je ne sais pas s'il y a une recherche sur les pièces ou le moteur, mais il faut se faire à l'idée que nos motos ne sont pas en sécurité, même dans un parking ou un garage, même devant des caméras de sécurité ou en plein jour. On connaît tous des potes qui se sont fait taxer leur brêle, moi-même on m'a volé ma ZR-7 au bout de quelques mois à la RUN. Mais ce risque est valable quelle que soit la moto (même une Harley ce week-end!) donc quitte à risquer le vol, autant avoir une moto qui te plaît plutôt qu'un cadavre lol. Prends juste une bonne assurance vol, et fais preuve de prudence (ne pas garer la moto hors de vue, l'arrimer à un point fixe quand c'est possible...)   En espérant t'avoir aidé, et te voir bientôt sur nos routes!      
    • Bonjour à tous,   Si tout va bien, je devrai débarquer sur l’île pour début avril. je possède une xsr700 depuis 1 an, dont je suis amoureux, et j'aurais beaucoup de mal à m'en séparer... Je me posai la question de savoir s'il était judicieux de faire venir sa brèle par conteneur, ou si c'était une mauvaise idée. Plusieurs points en fait : - est-il sécurisé d'avoir une jolie brèle ou vaut-il mieux se contenter d'une bouse ? j'entend par là, y-a t'il beaucoup de vols ? Un ami s'est fait voler la sienne après 1 semaine seulement !!! (elle était pourtant dans un garage) - le marché des occasions sur l’île est-il intéressant ? en ce qui concerne la voiture, j'entend régulièrement dire que c'est beaucoup plus cher qu'en métropole, et que lorsque l'on ne s'y connait pas en mécanique, on peut se faire facilement arnaquer. En gros, est-ce que ça vaut le coup de payer un conteneur (et combien cela coûterait-il?), compte tenu du prix de l'occasions sur l'île, ou pas ?   Pour résumer, je me demande si je dois vendre ma moto avant de venir pour en racheter une sur place, moins cher et que je risquerai moins de me faire voler, ou bien si c'est malin de la faire venir par bateau, pour profiter pleinement...   Merci pour vos conseils ! A très vite pour des balades au soleil !   Yoann.  
    • Bonjour à tous.   Heureux motard en belgique depuis 3 ans maintenant, et propriétaire d'une xsr700 Je devrai vous rejoindre d'ici avril si tout va bien !   J'ai quelques questions pour vous, je passe sur "monde moto" pour ca   V.
    • bjr vends  er6 kawasaki  2009,  bridé A2,  propre,  kit chaine fait, plaquette de freins et disque avant faite,  pot storm,   47000 km,  roule tres bien avec le top case  3500 euros et sans top case  3400 euros
    • Modification du prix: 8000€ (la marge à la négociation est par conséquent fortement reduite).
    • Bjr comment aller vous voilà je suis nouveau et donc j'ai une question esque quelqu'un pourer me dire a titre personnelle ou je pourer passer mon permis a2 de préférence avec des moto adapté merci et esque ses possible de rabaisser la celle d'une ktm 690 smc r a2 bien sur ?   Ps : j'ai un pote qui a passer son permis 125 et il lui on donner la moto la plus lente que j'ai entendu maximum 75 kmh 
×