Aller au contenu
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
  • Questions à Maître Rochambeau, Avocat en droit routier


    Vincent

    Contester ou payer? Quels sont les pièges à éviter pour ne pas se retrouver avec un solde à 0 points? La justice est elle vraiment impartiale? Si cela vous intéresse, continuez à lire...

     

    Aujourd'hui Motards.re s'est entretenu avec Maître Aurélien Rochambeau, Avocat en droit routier à St Denis.

    L'occasion de lui poser ces quelques questions qui pourront peut-être (nous ne vous le souhaitons pas!) vous concerner un jour.

     

     

     

     

    2905.png.62ba65095967e1d0b22c9eb3b209b67a.png

                                                              Questions à Maître Rochambeau

     

             Bonjour Maître, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots votre parcours, et ce qui vous a conduit au droit routier ?

     

    J’ai prêté serment à la Cour d’appel de Versailles il y a 10 ans et plaidé mes premières affaires principalement en région parisienne avant de m’installer sur l’Ile il y a maintenant 7 ans. Passionné de voitures et de motos, c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le droit routier. Mon premier dossier en la matière fut pour un ami motard pour qui j’ai plaidé devant le tribunal de police de Paris en 2009 et obtenu une relaxe. C’est un domaine qui depuis me passionne et qui, couvrant à la fois le droit pénal et le droit administratif, évolue sans cesse.

     

     


     

              Vous vous adressez en nos pages aux motards de l’île, êtes-vous vous-même pilote, et quelle(s) moto(s) avez-vous, avez-vous eue(s) ?

     

    Oui, je suis motard depuis plusieurs années et possède une Z750 que j’utilise quasiment tous les jours. Avec des motards et des mécaniciens moto dans la famille, on peut dire que la moto fait partie de mon quotidien. Parmi mes clients on retrouve également beaucoup de motards, pilotes de KTM, DUCATI, HONDA, SUZUKI…

     

     

    2905-radar-132.png.9a08d072a4062df1b2b063a8f32a44e0.png

           

    Quels sont les cas qui composent le plus gros de votre travail ? Perte de point, alcoolémie… ?

    Pour les motards, clairement il s’agit des grands excès de vitesse. Je gère également beaucoup d’invalidations de permis pour solde de points nul et un certain nombre de conduites en état alcoolique (délits et contraventions). La gestion de certains dossiers d’annulation de permis m’amène également à contester toutes les infractions qui ont pu entrainer une perte de points.

     

     

     

             On constate une évolution permanente des règles et interdictions qui concernent notre passion. Dernières en date : les gants homologués ou les nouveaux formats de plaques d’immatriculations. Il est parfois difficile de ne pas s’y perdre: Existe-t-il des pièges à connaître pour déjouer des contrôles ou verbalisations abusifs ?

     

    On constate effectivement une hausse de la répression. Je suis pour ma part favorable à plus de prévention étant convaincu, notamment pour les motards, que la lutte contre l’insécurité routière doit passer avant tout par de « l’éducation routière » surtout chez les plus jeunes. Je salue d’ailleurs au passage le travail de la FFMC974 en ce domaine.

    Les contrôles ne sont juridiquement abusifs que s’ils ne respectent pas les dispositions légales et règlementaires. Au stade de la verbalisation difficile de s’en assurer et difficile de se faire entendre c’est pourquoi je conseille toujours à mes clients de garder leur calme, de récupérer le PV et de me contacter pour avis. La régularité de la procédure ne se conteste qu’a posteriori en analysant le dossier pénal.

     

     

     

    Au vu de votre expérience, quelle est l’erreur à ne pas commettre pour éviter qu’une situation devienne « catastrophique » ?

    Le premier conseil que je donne à tous ceux avec qui je parle de droit routier, qu’il s’agisse de mes clients ou des proches, c’est de surveiller son solde de points (en récupérant un relevé d’information intégral en Préfecture ou sous-Préfecture).

    Je reçois très régulièrement des clients qui étaient persuadés d’avoir encore des points sur leur permis de conduire et qui ont appris, lors d’un contrôle routier ou parce que je leur ai demandé de vérifier, qu’ils n’ont plus de points et que leur permis a été invalidé depuis plusieurs mois. La raison ? des amendes (simples ou majorées) et un courrier du Ministère de l’intérieur qu’ils n’ont jamais reçus.

    Il existe des solutions pour récupérer un permis invalidé mais anticiper reste la meilleure stratégie.

     

     

     

     


    illustration-41.png.3d8f6b2e737005c1f5bf2da1005e89ce.png

         

      Puisque nous parlons perte de points : vaut-il mieux contester, ou faire un stage de récupération ?

    Cela dépend du solde de points, de l’historique du permis et de l’infraction. Mais dans l’idéal je conseille d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière couramment appelé stage de récupération de points qui peut s’effectuer une fois par an et qui permet de récupérer 4 points (dans la limite de son maximum autorisé, par exemple un permis probatoire qui ne dispose que de 8 points dans sa deuxième année ne pourra pas dépasser ce maximum).

    Contester peut s’avérer parfois être un mauvais calcul au regard du risque de l’amende pénale encourue. Je prends l’exemple de l’excès de vitesse qui contesté peut au final coûter plus cher qu’un simple stage. Mais je le répète tout dépend de la situation du permis de conduire et du nombre de points restants.

    Je propose à mes clients d’analyser leur situation, notamment sur la base de leur relevé de points, afin qu’ils puissent choisir la stratégie la plus efficace et la moins couteuse.

     

     

             Le casque, en masquant le visage, permet-il de contester un excès de vitesse relevé par un radar automatique ?

     

    Je parlais tout à l’heure de ma première affaire au tribunal de police de Paris pour un ami motard.

    Nous avons contesté les infractions reprochées (changement de file, dépassement par la droite, non-respect des distances de sécurité) en précisant que le Ministère public ne rapportait pas la preuve de l’identité du conducteur (non seulement parce que ce dernier portait un casque et surtout parce que les agents n’avaient pas procédé à son interpellation).

    Dans cette affaire il s’agissait d’une verbalisation sur le périphérique parisien pratiquée « à la volée » c’est-à-dire sans interception mais le principe est le même en matière de radars automatiques : si le destinataire du PV nie être l’auteur de l’infraction, il ne pourra être condamné pénalement que si la preuve de son identité est rapportée. A défaut il sera relaxé, gardera ses points mais devra payer une amende (plus cher que l’amende forfaitaire !) sauf s’il parvient à démontrer qu’il n’est pas l’auteur véritable de l’infraction, ce qui était le cas dans cette affaire.

     

     

     

             Les usagers de la route, et surtout les motards, ont souvent l’impression d’être pris pour des vaches à lait, d’être incompris, ignorés voir méprisés des politiques. Est-ce une illusion, ou pensez-vous que cela soit fondé ? D’après-vous, la justice reste-elle impartiale dans les affaires liées au droit routier ?


    La sécurité routière est un sujet particulièrement sensible. Nous sommes tous d’accord : il faut faire baisser le nombre de morts et de blessés sur nos routes. Mais on peut s’interroger sur l’effectivité des mesures de répression et sur l’utilisation des fonds générés par les verbalisations notamment par les radars automatiques. Dans une note d’analyse publiée il y a quelques semaines, la Cour des comptes relève que plus de la moitié des recettes des amendes ne financent pas directement la politique de sécurité routière. Le montant de la recette des amendes a progressé mais le nombre de tués sur les routes également. Ne faudrait-il pas inverser la tendance ?

    S’agissant de la répression qui vise les motards plus particulièrement, on peut déplorer le manque de concertation avec les principaux concernés et on peut émettre des doutes sur l’utilité de certaines mesures comme celle de faire payer 68 € (voire 180 €) et retirer 1 point sur le permis pour un défaut de gants.

    La sécurité et la protection des motards, plus fragiles que les automobilistes, doivent être accrues mais la répression ne me semble pas être la meilleure stratégie.

    La justice est impartiale, elle ne fait qu’appliquer les dispositions législatives et réglementaires mais certaines d’entre elles sont sans doute à réformer.

     

     

     

    palais02.jpg.38adecccf865396cdfe864fccc072199.jpg

           Pour finir, un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?


    A part bien évidemment faire preuve d’une extrême vigilance et d’une grande prudence sur la route, je conseillerais à tout conducteur qu’il soit motard ou automobiliste de se renseigner avant de prendre une décision qui pourrait avoir de graves conséquences pour son permis de conduire. Pour la jurisprudence du Conseil d’Etat c’est simple : qui dit paiement de l’amende dit reconnaissance de l’infraction et la perte de points qui en découle sera considérée comme régulière.

    Un dernier conseil : un PV non contesté et une amende non réglée finiront toujours par entrainer une perte de points d’où l’intérêt de réagir et de prendre conseil.

     

     

     

    Merci Maître! Espérons vous croiser sur la route, plutôt que sur les bancs du tribunal xD 

     

     

    Si vous souhaitez contacter Maître Rochambeau:

     

    Aurélien ROCHAMBEAU

    Avocat
    122, rue Jules Auber
    97400 Saint-Denis (REUNION)
    Tél.:02.62.21.41.12

    Fax.:02.62.20.03.83

    www.rochambeau-avocat.fr

    https://www.facebook.com/rochambeau.avocat/

     

    Crédit photo:www.rochambeau-avocat.fr



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Invité
    Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Instagram Motards.re

    • #wheeliewednesday -------…
      4   139
    • Petit souvenir des shows …
      7   115
    • #GreenPower Merci @drago…
      3   132
    • 🔥🔥🔥 ------------ Motards.…
      6   49
    • Les sportives ont repris …
      117
    • Concentration Motards.re…
      1   83
    • Marre des photos de sport…
      6   110
    • On reprend les bonnes hab…
      1   131
    • BMW S1000XR en plein chil…
      104
    • Sortie en famille. 👀 #Tri…
      2   127
  • Évènements à venir

  • Inscription, connexion

    Nous rejoindre ?

    S’inscrire
  • Sur le forum

    • Bonsoir,
      C'est vrai que la main droite est mise à l'épreuve pendant les longs trajets ( merci la route des Tamarins ), du coup je dirais pas non si quelqu'un a une alternative fiable (Omni-Cruise à voir). Parce que Saint-Denis - Tampon tous les jours c'est fatiguant pour le poignet ( bon j'ai 20 ans, mon poignet a plus souffert que ça auparavant, mais je suis pas sur le bon forum pour en parler  ), bref je m'égare, il est tard.  
    • Ton utilisation sera certainement différente de la mienne vu qu'à tes horaires le trafic est probablement plus fluide qu'aux miens MAIS pour ma part garder une vitesse constante sur 4 voies en conditions normales de circulation est quasiment impossible. Entre les accélérations pour s'insérer avant qu'une voiture double, ou pour passer quand un automobiliste sympa se met limite au fossé pour nous laisser le doubler, les gros ralentissements parce qu'un camion déboite ou une caisse s'insère... sans parler des changements de rythme juste pour pas s'endormir... bref tout ça fait que la vitesse pour ma part n'est jamais fixée. Avant de penser à mon poignet, j'ai cherché des solutions pour mon dos (problème résolu avec ton top case) ou des pneus avec une durée de vie adaptée à mon utilisation. Ou encore un casque qui reste supportable sur ce genre de trajets (d'ailleurs faudrait que je fasse un CR de mon nouveau casque). Bref de vrais éléments de confort pour les gros rouleurs, pas des trucs de fragile lol 😂   
    • C'est moi ou le forum n'envoyait plus trop de notifications?? ben pour ma part c'est vrai qu' a un moment donné, on en parler et à l'époque  le seul truc que j'avais trouvé , c'était ca, mais ca faisait pas vraiment cruise control:   mais après en cherchant de nos jours, j'ai trouvé d'autre solutions:   mais je sais pas comment ca marche exactement   et j'ai trouvé un autre modèle plus petit qui lui en appuyant sur le frein se désactive:     donc voila
    • Bien merci à toi oui je vais aller voir, je vous tiendrai au courant dés que je peut vous accompagner de nouveau sur nos belles routes
    • Salut Matt et welcome back   VMC a St Denis vient de rentrer un stock de motos neuves pour les mettre en location. Tiens nous au courant si tu veux organiser une balade!
    • Bonjour à tous, Me voilà de retour, j'aurai besoin de conseil, je compte louer une bécane pour le week-end du 16 et 17 septembre et éventuellement voir pour refaire une balade en votre compagnie. J'aimerai savoir si vous connaissez un bon loueur pour une 600 au minimum en restant sur Honda ou Kawasaki, le tarif m'importe peu, le manque de balade à moto me démange. Dans l'attente de vos conseils, je vous souhaite un bon week-end et une bonne journée. à très bientôt j’espère.  
×