Aller au contenu
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
  • Triumph Thruxton: Rock Chic


    Vincent

    On commence avec la vidéo de notre essai:

     

     

    Tendance forte du marché actuel, les néo-rétros piochent allégrement dans les standards esthétiques des années 60.

    Mais s'il est une marque qui a toute la légitimité de proposer des motos old school, c'est bien Triumph: la firme britannique propose en effet depuis 115 ans des motos taillées pour les performances. Et la Triumph Bonneville, à l'origine du café racer qui nous intéresse aujourd'hui, arpente les routes depuis 1956.

     

    MH__8192_resultat.jpg

     

    C'est toute l'expérience de Triumph que l'on retrouve dans la Thruxton, et nous avons pu constater, en laissant la moto garée le temps de nos prises de vue, qu'elle suscitait un vrai intérêt chez les passants.

    Il faut avouer que son esthétique peut tromper l'oeil non averti. Bi-cylindre parallèle typique de la Bonneville 1200, fourche à soufflets, guidons bracelets, clignos et pots chromés...l'attention au détail va jusqu'aux faux carbus, et à la selle à bourrelet qui ne dépareilleraient pas sur une "vraie" ancienne.

     

    Le radiateur, le freinage intégralement à disques (doubles à l'avant et simple à l'arrière) et le feu de jour à LED renseignent toutefois sur le caractère résolument moderne de la Thruxton. Tout comme l'ABS, l'anti-patinage ou le ride by wire. Et si un doute subsistait, il s'envole lorsque l'on s'intéresse aux équipements proposés: ordinateur de bord plus que complet qui informe le pilote sur les trips, l'autonomie, l'heure, le rapport engagé et la consommation en temps réel. Une pression sur le bouton adéquat permet également de passer d'un mode de pilotage à l'autre: RAIN, ROAD ou SPORT. On retrouve même une prise de charge USB sous la selle! Moderne, on vous dit!

     

    IMG_1427_resultat.jpg

     

    Toute cette technologie reste cachée (avec succès) derrière un look qui a fait l'unanimité auprès de la team d'essayeurs: la moto est basse, longue et aussi racée qu'on peut l'attendre. Les finitions sont excellentes, et aucun fil électrique, aucune durite mal cachée ne vient gâcher le tableau, la moto est épurée au maximum.

    Le moteur T120, issu de la Bonneville 1200 et qui a été retravaillé pour proposer 97 cv et un couple bien plus élevé grâce à un vilebrequin allégé et une boîte à air spécifique, reçoit un très joli traitement qui alterne les surfaces noir mat et acier poli. La moto arbore également de nombreuses pièces chromées (clignos, tours de phare/compteurs et la magnifique double ligne d'échappement) et de superbes jantes (de 17") à rayons en alu poli. La peinture pailletée, la bande bi-ton (argent et champagne) du réservoir ou encore le gros bouchon d'essence poli, comme les rétros embout de guidon et le support de phare, montrent que les designers se sont fait plaisir sur les détails.

     

    Vous l'avez compris, elle est belle. Est-elle sympa à piloter?

     

    MH__8278_resultat.jpg

     

    Lorsque l'on enjambe notre moto d'essai, sa selle creusée et son réservoir très échancré confirment l'impression initiale: c'est suffisamment  bas pour que tous les profils de pilotes soient à leur aise, les pieds bien à plat. La béquille est très droite, pas de difficulté à redresser la moto. Les guidons demi-bracelet peuvent dérouter les premières secondes, mais les commandes tombent très facilement sous les mains. D'une pression sur le démarreur (pas de kick!) le bi se met en route et son premier ronflement est prometteur. La première passe en douceur, et on constate que l'embrayage assisté est vraiment très doux.

    Les jambes sont repliées, sans que la position soit inconfortable même pour un essayeur d'1.85m. Dès les premiers tours de roue on sent que la moto est très équilibrée, même à basse vitesse. Le moteur reste souple dans les bas régime, et l'impression de facilité est renforcée par l’accélérateur qui permet de doser les gaz avec une grande précision. Le rayon de braquage est satisfaisant, permettant les demi-tours  aisés.

     

    Les suspensions filtrent bien le moindre relief, et la fourche, bien que classique, participe à l'équilibre de la moto. Les pilotes un peu lourds, ainsi que les adeptes du duo (selle bi-place en option) pourront raffermir l'amortisseur arrière pour éviter un léger pompage.

     

    C'est lorsque l'on pousse le moteur dans les tours que l'on se rend compte de la vraie différence entre les modes ROAD et SPORT. Déjà coupleux dans la première configuration, le twin se révèle extrêmement volontaire dans ses montées en régime une fois en SPORT. La sonorité devient également un peu plus rauque, et les pétarades à la décélération encore plus audibles: la ligne d'échappement n'est pas seulement belle, elle est aussi au service de la sportivité (sonore).

    La commande de gaz nous est apparue comme particulièrement réactive; Dans la tranche des 2000 à 5000 tours, chaque flexion du poignet droit entraîne une réponse instantanée: de la vivacité mais aucune brutalité. On comprend alors pourquoi les ingénieurs de Hinckley n'ont pas cherché la surenchère côté puissance, et ont préféré retravailler un moteur qu'ils connaissent déjà sur le bout des doigts. +62% de couple par rapport au modèle précédent!

    Que nos lecteurs qui auraient des doutes quant à l'agrément d'une moto de moins de 100cv se rassurent donc: les sensations sont bel et bien présentes, et pour être honnêtes on en redemande!

    Le moteur est expressif, et cela se traduit par une tendance à chauffer l'arrière de la cuisse droite du pilote. Rien d'insupportable mais suffisamment marqué pour qu'on le sente même en roulant à plus de 100 km/h.

     

    MH__8262_resultat.jpg

     

    Les freins nous ont surpris par leur progressivité, 3 testeurs sur 4 étant habitués à un freinage radial de roadsters sportifs, extrêmement mordant. Passée cette surprise, nous avons pu constater que les doubles disques sont parfaitement suffisants pour freiner les ardeurs de notre café racer. En utilisation dynamique, l'ABS n'est jamais venu jouer les trouble-fêtes. Il est par ailleurs dé-connectable.

     

    Dans la pure tradition du cafra, les guidons bracelets obligent à supporter le poids du corps sur les poignets lors des manœuvres. Le confort est toutefois amélioré par leur position relevée au dessus du réservoir. On soulagera également les bras en adoptant une position en appui sur les jambes, les repose-pieds et la selle permettant de se caler vers l'arrière dès que l'on roule.

     

    La boîte de vitesse est un peu bruyante, mais la sélection des rapports reste extrêmement douce et précise: aucun a-coup, aucun point dur ou faux point-mort n'est apparut lors de notre essai. Les suspensions sont largement adaptées pour l'usage qu'un propriétaire de Thruxton pourrait avoir de sa moto: de la balade dynamique, qui privilégie la recherche de trajectoire plus que l'arsouille pure.

     

    A ceux qui souhaitent un usage plus radical, Triumph propose la version "R" de la Thruxton, qui se différencie principalement par sa grosse fourche inversée réglable Showa, ses amortisseurs à cartouches Öhlins, et un freinage radial Brembo à l'avant. S'y ajoutent des pneus Pirelli Diablo Rosso Corsa (contre des Metzeler sur le "classique") et des détails esthétiques comme le capot de selle, le traitement anodisé du bras oscillant et des finitions et coloris spécifiques.

     

    Triumph propose également un catalogue de 160 accessoires pour personnaliser davantage la Thruxton et en faire le cafra de vos rêves.

     

    IMG_1375-1_resultat.jpg

     

    Nous n'avons pas pu tester la moto en duo: le café racer étant destiné à faire le bonheur de son propriétaire, il est forcément un peu égoïste et la configuration bi-place n'est disponible qu'en option. Pas de repose pieds, pas de poignées et surtout pas de selle pour un passager sur notre modèle d'essai! Nous ne doutons pas que le 1200 reste agréable en duo, à voir si les genoux du passager ne sont pas trop exposés à l'évacuation d'air chaud.

     

    En conclusion, Triumph nous présente ici un modèle parfaitement abouti, qui saura répondre aux attentes de tout amateur de belles motos qui soient également utilisables au quotidien. Grâce à son équilibre parfait, sa hauteur de selle et sa capacité à mettre le (ou la) pilote immédiatement à l'aise, la Thruxton est vraiment accessible à tous; Elle plaira aux motardes et aux motards qui souhaitent une ligne intemporelle avec des spécifications modernes. Plaisir d'esthète, mais aussi de pilote qui ne juge pas une moto à la puissance qu'elle développe, mais aux sensations qu'elle délivre.

     

    MH__8369_resultat.jpg

    La team des essayeurs du jour, de gauche à droite: @MissDHB , @DHB, @Vincent, @Petcho

     

    On a aimé:

     

    Le look et la finition, sans fausse note

    Les prestations tout à fait modernes

    Le tableau de bord complet

     

    On aurait préféré:

     

    Une meilleure élimination de la chaleur

    Une petite concession au duo, même symbolique (des cale-pieds)

     

    Vous souhaitez vous faire votre propre opinion? Contactez Moto2000 (coordonnées ci-dessous). Et venez nous dire ce que vous avez pensé de cette moto!

    Diapositive2.thumb.PNG.cef96ccf26c14451db77524e793b0553.PNGDiapositive1.thumb.PNG.8be734ead2ae4a4053533dd0e4ef760e.PNG

    Crédits photos: Maxime Haugomat et Sarah Tayllamin pour motards.re - tous droits réservés.

    IMG_1329_resultat.jpgIMG_1337_resultat.jpgIMG_1339_resultat.jpg

    IMG_1345_resultat.jpgIMG_1346_resultat.jpgIMG_1370_resultat.jpg

    IMG_1375_resultat.jpgIMG_1380_resultat.jpgIMG_1415_resultat.jpg

    IMG_2174_resultat.jpgIMG_2176_resultat.jpgIMG_2177_resultat.jpg

    IMG_2178_resultat.jpgIMG_2179_resultat.jpgMH__8174_resultat.jpg

    MH__8176_resultat.jpgMH__8177_resultat.jpgMH__8181_resultat.jpg

    MH__8180_resultat.jpgMH__8184_resultat.jpgMH__8273_resultat.jpg

    MH__8182_resultat.jpgMH__8183_resultat.jpgMH__8187_resultat.jpg

    MH__8189_resultat.jpgMH__8200_resultat.jpgMH__8268_resultat.jpg

     

     

    Modifié par Vincent



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Invité
    Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Instagram Motards.re

    • #wheeliewednesday -------…
      4   139
    • Petit souvenir des shows …
      7   115
    • #GreenPower Merci @drago…
      3   132
    • 🔥🔥🔥 ------------ Motards.…
      6   49
    • Les sportives ont repris …
      117
    • Concentration Motards.re…
      1   83
    • Marre des photos de sport…
      6   110
    • On reprend les bonnes hab…
      1   131
    • BMW S1000XR en plein chil…
      104
    • Sortie en famille. 👀 #Tri…
      2   127
  • Évènements à venir

  • Inscription, connexion

    Nous rejoindre ?

    S’inscrire
  • Sur le forum

    • Bonsoir,
      C'est vrai que la main droite est mise à l'épreuve pendant les longs trajets ( merci la route des Tamarins ), du coup je dirais pas non si quelqu'un a une alternative fiable (Omni-Cruise à voir). Parce que Saint-Denis - Tampon tous les jours c'est fatiguant pour le poignet ( bon j'ai 20 ans, mon poignet a plus souffert que ça auparavant, mais je suis pas sur le bon forum pour en parler  ), bref je m'égare, il est tard.  
    • Ton utilisation sera certainement différente de la mienne vu qu'à tes horaires le trafic est probablement plus fluide qu'aux miens MAIS pour ma part garder une vitesse constante sur 4 voies en conditions normales de circulation est quasiment impossible. Entre les accélérations pour s'insérer avant qu'une voiture double, ou pour passer quand un automobiliste sympa se met limite au fossé pour nous laisser le doubler, les gros ralentissements parce qu'un camion déboite ou une caisse s'insère... sans parler des changements de rythme juste pour pas s'endormir... bref tout ça fait que la vitesse pour ma part n'est jamais fixée. Avant de penser à mon poignet, j'ai cherché des solutions pour mon dos (problème résolu avec ton top case) ou des pneus avec une durée de vie adaptée à mon utilisation. Ou encore un casque qui reste supportable sur ce genre de trajets (d'ailleurs faudrait que je fasse un CR de mon nouveau casque). Bref de vrais éléments de confort pour les gros rouleurs, pas des trucs de fragile lol 😂   
    • C'est moi ou le forum n'envoyait plus trop de notifications?? ben pour ma part c'est vrai qu' a un moment donné, on en parler et à l'époque  le seul truc que j'avais trouvé , c'était ca, mais ca faisait pas vraiment cruise control:   mais après en cherchant de nos jours, j'ai trouvé d'autre solutions:   mais je sais pas comment ca marche exactement   et j'ai trouvé un autre modèle plus petit qui lui en appuyant sur le frein se désactive:     donc voila
    • Bien merci à toi oui je vais aller voir, je vous tiendrai au courant dés que je peut vous accompagner de nouveau sur nos belles routes
    • Salut Matt et welcome back   VMC a St Denis vient de rentrer un stock de motos neuves pour les mettre en location. Tiens nous au courant si tu veux organiser une balade!
    • Bonjour à tous, Me voilà de retour, j'aurai besoin de conseil, je compte louer une bécane pour le week-end du 16 et 17 septembre et éventuellement voir pour refaire une balade en votre compagnie. J'aimerai savoir si vous connaissez un bon loueur pour une 600 au minimum en restant sur Honda ou Kawasaki, le tarif m'importe peu, le manque de balade à moto me démange. Dans l'attente de vos conseils, je vous souhaite un bon week-end et une bonne journée. à très bientôt j’espère.  
×